Intervention orale : la phrase d’accroche

Il est recommandé dans la majorité des cas de ne pas apprendre votre intervention par cœur. Réciter un texte appris par cœur (vos notes) ne peut que vous déstabiliser et nuire à votre communication.

En effet si vous vous imposez cette contrainte d'apprentissage de contenu, vous risquez beaucoup !

- Perdre le fil et ne plus savoir ou vous en êtes (source de stress),

- Être perturbé par une question ou le comportement d'un participant... et perdre le fil encore une fois (stress de nouveau),

- Être sans cesse sous pression pour être sûr de ne rien oublier et de coller au support (si existant),

- Ne pas créer de lien avec l'auditoire, rester dans votre tête et vous focaliser sur ce que vous devez dire,

- etc...

C'est d'ailleurs pourquoi nous abordons dans nos formations  les méthodes pour être libre vis à vis de ses notes.

 

En revanche, nous vous recommandons d'apprendre une phrase par cœur. Une seule. Et de la savoir sur le bout des doigts : votre phrase d'accroche.

 

La phrase d'accroche c'est quoi ?

La phrase d'accroche c'est une phrase qui introduit votre présentation sur le fond et la forme. Elle va donner le "ton" de votre présentation (léger, grave, institutionnel, scientifique, corporate...), et annoncer le contenu ( l'objectif de votre présentation).

Cette phrase va permettre aux auditeurs de se préparer à ce qu'ils vont entendre, et se mettre dans les dispositions adéquates pour "recevoir" votre intervention.

Exemples :

" Vous savez que je ne suis pas un vendeur né, mais j'ai malgré tout l'intention de vous convaincre que notre produit est le plus adapté à vos besoins" (ton humoristique et objectif clairement formulé).

"Je vous rappelle que nous sommes réunis concernant le projet X et que nous devons à l'issue de cette réunion fixer un plan d'actions" (ton sérieux et objectif de réunion annoncé).

" Quelles sont à votre avis les réserves d'uranium disponibles sur Terre ?.. C'est ce que nous allons aborder aujourd'hui" ( attention du public captée par une question et annonce du sujet).

" Comme vous le savez, la situation de l'entreprise est préoccupante et j'ai décidé de prendre des mesures qui seront appliquées dès demain. Je vous demande toute votre attention concernant ces changement à venir" ( ton grave).

 

Travaillez votre phrase d'accroche pour être capable de la restituer sans accroc (entrainez-vous avec les virelangues 🙂 ).

Elle vous mettra en confiance pour votre présentation, vous aidera à créer un lien avec votre auditoire et vous apportera de l'assurance pour votre intervention.

 

Par |2018-06-06T10:48:15+00:008 mars 2018|Actu|0 commentaire